Retour à l'accueil du site  
 
NOS DERNIERS COMMUNIQUES

Assassinat d'un avocat kenyan : motion du Conseil national des barreaux



Le Conseil national des barreaux, réuni en assemblée générale les 1er et 2 juillet 2016,

APPREND avec consternation et une profonde tristesse l’assassinat de Willie Kimani, jeune avocat kenyan oeuvrant courageusement en faveur de la défense des droits de l’Homme en général et des victimes de violences policières en particulier et dont le corps, retrouvé le jeudi 30 juin, a formellement été identifié ce vendredi 1er juillet 2016 ;

SALUE le courage et la mémoire de ce jeune avocat, disparu alors qu’il assurait la défense d’un client dans une affaire impliquant un haut fonctionnaire de police ;

S’ALARME du fait que de nombreux éléments abondamment relayés dans la presse internationale laissent penser que Willie Kimani, son client et son chauffeur, auraient été assassinés alors qu’ils étaient sous le contrôle de membres des forces de police kenyane ;

TEMOIGNE de sa solidarité avec le Barreau kényan et s’associe à cette déclaration de son président, Isaac Okero : « C’est un jour sombre pour l’Etat de droit au Kenya. Nos pires craintes sont confirmées. Les avocats et les citoyens sont en danger d’être éliminés par des escadrons de la mort de la police. » ;

RAPPELLE les Principes de base relatifs au rôle du barreau, adoptés par les Nations-Unis à la Havane en 1990 qui posent les garanties essentielles de l’exercice de la profession d’avocat et énoncent au principe 17 que « Lorsque la sécurité des avocats est menacée dans l'exercice de leurs fonctions, ils doivent être protégés comme il convient par les autorités » ;

S’INQUIETE de la multiplication des témoignages rapportant des comportements violents de la part des forces de l’ordre à l’encontre de la population kényane en général et des avocats défenseurs des droits de l’Homme en particulier ;

APPELLE les autorités kényanes à s’assurer que les enquêtes actuellement en cours en vue de déterminer les responsabilités des forces de l’ordre dans les violences récemment commises lors de manifestations, se déroulent en toute impartialité et dans le respect des garanties procédurales établies par la loi kényane ;

RAPPELLE son engagement en faveur de la Défense, qui s’est notamment manifesté par la création de l’Observatoire International des Avocats en danger, et confirme son attachement à travailler aux côtés des barreaux et des avocats du monde entier afin de promouvoir et de défendre les principes essentiels de la profession, garants de l’Etat de droit.

Contact presse :

Conseil national des barreaux

Pierre Rancé
Direction de la stratégie et des Médias
p.rance@cnb.avocat.fr
06 16 13 42 11


Mardi 5 Juillet 2016

     


REGLEMENT INTERIEUR NATIONAL (RIN)

 

DISCOURS DU PRÉSIDENT


NOUVELLE CAMPAGNE : "JAMAIS SANS MON AVOCAT"


DOSSIERS SPECIAUX

 

DERNIERES PUBLICATIONS


GUIDE PRATIQUE SPECIALISATIONS


LES AVOCATS SUR LE NET

Facebook
Twitter
Rss

GG:Array ( [0] => 22 [1] => 0 )